Chirurgie viscérale et digestive

Chirurgie de la thyroïde ou des parathyroïdes

Qu’est-ce que la thyroïde ?

 

Il s’agit d’une glande en forme de H située dans le cou, qui peut présenter des anomalies dans sa structure (des kystes ou des tumeurs bégnines ou malignes) ou dans sa fonction en particulier si elle est trop active (hyperthyroïdie).

 

En périphérie de la thyroïde se situent les glandes parathyroïdiennes, qui peuvent présenter un hyperfonction responsable d’un taux élevé de calcium dans le sang et entre autres d’une fatigue importante.

 

En cas de chirurgie

 

Si vous devez subir une chirurgie de la thyroïde, voilà quelques informations qui peuvent vous être utiles.

 

L’intervention

L’intervention est pratiquée lorsqu’un traitement médical ne peut être proposé ou devient difficile à régler.
La chirurgie est effectuée normalement sous anesthésie générale et nécessite une nuit de surveillance à l’hôpital.

 

Les risques de l’intervention

Avant l’intervention votre chirurgien vous expliquera en détails la procédure et les risques encourus.

Il faut surtout en signaler deux, à savoir :

 

  • Le nerf récurrent, qui permet aux cordes vocales de bouger, peut subir des lésions durant l’intervention, ce qui peut provoquer une faiblesse de la voix ou une modification de cette dernière. Lorsqu’une telle lésion survient, il faut compter plusieurs semaines pour une récupération optimale. Pour limiter les risques, le nerf récurrent est donc contrôlé durant l’intervention par un monitorage en temps réel.

 

  • Les glandes parathyroïdes, qui sont à côté de la thyroïde et qui contrôlent le taux de calcium dans le sang, peuvent être touchées durant l’intervention en particulier lors d’une ablation complète de la thyroïde. Le lendemain de l’intervention, un contrôle du taux de calcium dans le sang peut donc être nécessaire. Selon les résultats de la prise de sang, une substitution orale peut être introduite en post-opératoire immédiat pour 10 jours. Au besoin, une autre prise de sang peut être réalisée.

 

Le retour à la maison
Un traitement antidouleur peut être nécessaire quelques jours après l’intervention et vous sera prescrit lors de votre sortie de l’hôpital.

La cicatrice est fermée par de la colle ce qui vous permet de vous doucher librement dès le jour de l’intervention. Ce pansement disparaîtra au cours des deux semaines suivant l’opération.

Un contrôle des cordes vocales n’est pas nécessaire après l’intervention étant donné que le nerf est monitoré en temps réel durant la chirurgie.

Un contrôle post-opératoire est prévu au cabinet de votre chirurgien après trois à quatre semaines.