Votre hospitalisation

Soins intensifs

Les Soins intensifs et l’unité de médecine interne forment une entité co-dirigée par plusieurs médecins. De manière plus spécifique, l’unité de médecine intensive est sous la responsabilité de deux médecins intensivistes.

 

Notre service compte 7 lits toutes spécialités confondues, dont 3 sont dédiés à l’unité neuro vasculaire. Nous collaborons étroitement avec les médecins neurologues qui se répartissent le suivi neurologique des patients
Chaque patient bénéficie d’une chambre seule.

 

La prise en charge des patients est assurée 24h/24h et 7j/7j par une équipe pluridisciplinaire composée de médecins, infirmier-ère-s, assistant-e-s en soins, aides hospitalier-ère-s et physiothérapeutes.

 

Nos patients bénéficient d’une approche personnalisée et adaptée à leurs besoins spécifiques. Elle intègre aussi bien les aspects éthiques que relationnels en lien avec le parcours du patient. Dans cette même optique, et pour pouvoir intégrer au maximum l’entourage du patient-e, nous autorisons les visites de 11h à 20h. Cependant, dans un souci de respect du repos du patient, les visites sont limitées aux proches et à uniquement deux personnes simultanément. Les visites des enfants en bas âge sont déconseillées.


Les médecins, se rendent volontiers disponibles sur rendez-vous pour rencontrer la famille et les proches.


Nous appliquons des techniques et du matériel de pointe, cela est possible grâce à une formation continue de qualité du personnel. Notre service propose aussi une spécialisation en médecine intensive des infirmier-ère-s.


LA PHYSIOTHÉRAPIE

Notre équipe de physiothérapeutes participe à votre prise en charge au service de soins intensifs afin de mettre en œuvre les moyens permettant votre mobilisation, active ou passive.

Notre objectif est de diminuer le risque de complication liée à un alitement prolongé, soutenir la fonction respiratoire, réduire la perte de force musculaire et de mobilité des articulations.

 

Les soins intensifs de l'Hôpital de Nyon participent à l’étude européenne Earlymob dont l’objectif est de déterminer scientifiquement les avantages de la physiothérapie précoce lors d’un séjour aux soins intensifs entraînant une ventilation mécanique.