Arrêt du tabac : consultations de diététique et séances d'hypnose comme solutions de soutien

A l’occasion de la journée mondiale sans tabac le lundi 31 mai 2021, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) lance une nouvelle campagne « S’engager à arrêter ». L’objectif est de soutenir 100 millions de personnes voulant renoncer au tabac, qui reste la deuxième cause de décès dans le Monde. Au GHOL, nos spécialistes se mobilisent pour proposer des solutions concrètes d’accompagnement à l’arrêt du tabac.


La consultation de diététique ambulatoire

 

Le métabolisme d’une personne qui fume est modifié, entraînant des besoins énergétiques légèrement plus élevés qu’un-e non-fumeur-se. C’est une des raisons pour lesquelles il y a fréquemment, à l’arrêt du tabac, une prise de poids de l’ordre de 4 à 5 kilos. Au-delà, un phénomène de substitution de la cigarette par de la nourriture peut également se produire. La crainte de grossir peut donc entraîner une certaine réticence pour arrêter de fumer, notre service de diététique apporte son expertise pour mettre en place des stratégies lors du sevrage du tabac.

 

La consultation de diététique ambulatoire sur-mesure se déroule à moyen ou long terme, avec une moyenne de six séances. Celle-ci est personnalisée afin de travailler sur une problématique individuelle. L’échange en consultation amène à fixer les objectifs ensemble, afin de trouver des stratagèmes dans les choix et les comportements alimentaires.

 

Des séances d’hypnose

 

L’accompagnement de la prise en charge nutritionnelle par les diététicien-nes peut être soutenu par des séances d’hypnose.

 

Chacun peut être réceptif à l’hypnose, en toute confiance. Il ne s’agit pas d’arrêter de fumer d’un « coup de baguette magique » grâce à la consultation d’hypnose, mais de profiter de l’accompagnement professionnel d’un-e hypnothérapeute formé-e.

 

C’est pourquoi la première séance, accessible à tous sur rendez-vous, est décisive. Basée sur l’échange, elle permet de déterminer la motivation et d’évaluer si l’hypnose peut s’avérer bénéfique. « Quelles sont les raisons qui me poussent à arrêter de fumer, quelles sont mes motivations, par quelles activités vais-je remplacer ma prise quotidienne de tabac, etc… » sont autant d’échanges qui permettent de creuser l’anamnèse du-de la patient-e. Le but de cet entretien est de mieux appréhender le contexte de vie des personnes, pour mieux les accompagner. Au-delà de l’arrêt du tabac, on s’intéresse à l’humain et on renforce les conseils donnés sous hypnose.

 

Deux séances d’hypnose peuvent ensuite être prodiguées, d’une durée d’une heure chacune. Elles utilisent notre capacité propre à laisser place à la créativité, l’imaginaire, pour nous amener positivement vers des petits changements qui peuvent conduire à des changements comportementaux plus importants, comme l’arrêt du tabac. L’hypnothérapeute s’adresse à notre partie non rationnelle en distillant ses messages qui apportent des solutions personnelles, à court, moyen ou long terme.

 

L’hypnose améliore le bien-être, c’est un état agréable à vivre qui se prolonge avec un apprentissage de l’auto-hypnose prodigué par nos spécialistes. Dans le cadre de l’arrêt du tabac, pas plus de 3 séances sont donc prodiguées : la première permettant d’appréhender l’approche motivationnelle, et les deux suivantes de consultation d’hypnose.