Le programme de réhabilitation respiratoire en physiothérapie à l’Hôpital de Rolle

Le service de physiothérapie de l’Hôpital de Rolle propose une offre en ambulatoire pour les patient·es en insuffisance respiratoire. L’objectif de ces séances est d’augmenter la tolérance à l’effort afin d’impacter favorablement leur qualité de vie.


Qui peut suivre ce programme de réhabilitation respiratoire ?

Les physiothérapeutes prennent en charge la patientèle souffrant de maladies pulmonaires qui deviennent symptomatiques. Il s’agit principalement d’essoufflement et de déconditionnement entraînant une restriction des activités de la vie quotidienne.

 

Les principales maladies concernées par ce programme de prise en charge en physiothérapie sont :

  • La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) ;
  • Le syndrome post-COVID ;
  • L’asthme ;
  • La fibrose idiopathique ;
  • L’hypertension pulmonaire ;
  • La pré ou post-greffe pulmonaire.

 

L’objectif est d’intervenir au plus tôt afin de limiter le déconditionnement, d’augmenter la tolérance à l’effort, améliorer la gestion du souffle et renforcer les comportements positifs pour ralentir l’impact de la maladie et d’éviter à terme l’isolement social.

 

Comment se déroule la prise en charge ?

Une évaluation initiale de la capacité d’effort fonctionnelle est réalisée, sous la forme d’un test de marche d’une durée de six minutes. Le résultat va permettre d’évaluer et d’individualiser le programme du·de la patient·e.

 

Les séances se déroulent toutefois par groupes, composés de six personnes maximum. Chaque séance dure une heure, avec un rythme de deux fois par semaine en général. Le programme de réhabilitation complet prend la forme d’un bloc de vingt-quatre séances conseillées.

 

L’équipe de physiothérapie encadre et accompagne les participant·es tout au long de leur entraînement. Elle respecte les contre-indications des médecins spécialistes en pneumologie et définit une intensité d’exercice adaptée à chaque personne.

 

Deux axes principaux sont travaillés :

  • La force, afin de contrer la perte musculaire liée à la maladie pulmonaire ;
  • L’endurance, avec un coaching de la respiration, tout en surveillant la fréquence cardiaque et la saturation en oxygène.

L’échelle de Borg est utilisée afin d’évaluer l’intensité de l’essoufflement ressentie par le patient durant les exercices.

 

Des offres complémentaires pour améliorer le quotidien

Au-delà de ces séances d’activité physique primordiales pour la santé des patient·es, l’un des bénéfices possible est le renforcement dans son comportement face à la maladie. La composante psychologique est prise en compte, avec un travail sur la motivation, la répétition d’efforts, la sensation de bien-être…qui améliore l’estime et la confiance en soi.

 

En complément, des ateliers d'éducation thérapeutique sont proposés : conseils alimentaires pour perdre / reprendre du poids, gérer le stress et l'anxiété dus à la maladie respiratoire, introduction aux maladies respiratoires, vivre sans fumer, etc...

 

Le service de physiothérapie de l’Hôpital de Rolle bénéficie de sa présence au sein d’une structure hospitalière spécialisée, ce qui permet également l’administration d’oxygène à bas et haut débit, l’utilisation de ventilation non invasive pour faciliter le réentrainement.

 

Le désencombrement bronchique est également proposé. Après une auscultation, le patient et le physiothérapeute utilisent des techniques manuelles de drainage bronchique adéquates, qui permettent d’améliorer les fonctions respiratoires.