L’unité neurovasculaire de Nyon, centre agréé Stroke Unit

L’Accident Vasculaire Cérébral (AVC) représente la 3e cause de décès en Suisse et la première cause de handicap sévère dans les pays industrialisés. Un homme sur 6 et une femme sur 5 seront victimes d’un AVC au cours de leur vie. Pour améliorer la prise en charge des victimes d’attaque cérébrale puis leur rééducation neurologique, l’Hôpital de Nyon (GHOL) est agréé Stroke Unit depuis 2015. Il s’agit de l’un des 13 centres officiels en Suisse (le seul dans le canton de Vaud), auxquels il faut ajouter 10 Stroke Centers (comme le CHUV à Lausanne ou les HUG à Genève).


AVC en Suisse 

Une prise en charge parmi les plus rapides en Suisse

Lors d’un AVC/AIT, la rapidité d’intervention est primordiale pour permettre aux professionnels de santé d’agir au mieux pour le-la patient-e. Nos équipes sont particulièrement entraînées pour reconnaître un AVC, et le cas échéant réaliser sa prise en charge immédiate.

 

Dans les faits, l’ambulancier-ère responsable de la prise en charge du-de la patient-e peut directement prévenir notre unité neurovasculaire. Une garde est assurée 24h/24 et une conférence téléphonique se met immédiatement en place avec l’infirmier-ère et le-la médecin des urgences, le-la neurologue et le-la technicien-ne de radiologie. Ainsi, le temps de traitement dès l’arrivée à l’hôpital est optimisé : il se passe en moyenne 25 minutes entre l’arrivée du-de la patient-e et l’administration du traitement adéquat. L’étude « Door-to-needle Time » réalisée par l’université de Bâle montre clairement cette réactivité dans la reconnaissance de l’AVC et l’intervention très rapide dont bénéficient les patients-es au GHOL.

AVC - Door-to-needle 

La présence d’une équipe 24h/24 et 365 jours par an permet de prodiguer un traitement aigu au sein de notre Stroke Unit. La thrombolyse intraveineuse est plus efficace si elle est administrée très rapidement après l’accident vasculaire cérébral, pour dissoudre le caillot (délai maximal de 4.5 heures depuis l’apparition des symptômes). Le savoir-faire de notre unité assure également une prise en charge rapide aux patient-e-s devant être adressé-e-s vers un centre de radiologie interventionnelle : un contrat de collaboration avec le CHUV (Lausanne) accélère ce transfert dès diagnostic.

 

La rééducation neurologique : pas de temps à perdre !

Au GHOL, la certification Stroke Unit confirme également une rééducation aigüe pluridisciplinaire. Nos spécialistes médicaux et para-médicaux débutent la rééducation neurologique dès le lendemain de l’AVC :

 

  • physiothérapeutes et ergothérapeutes pour les activités quotidiennes, l’utilisation de la main…
  • neuropsychologues pour les troubles de la mémoire et autres troubles cognitifs
  • logopédistes pour les troubles du langage, la déglutition
  • diététiciens-nes, cardiologues, services de médecine interne du GHOL peuvent aussi intervenir durant cette période cruciale

 

Cet accompagnement accéléré permet d’améliorer la compensation du cerveau liée à la nouvelle lésion, dans le but de redonner un maximum d’autonomie au-à la patient-e. Plus vite la rééducation commence, meilleure sera l’évolution et le rétablissement.

 

AVC - rétablissement à 3 mois

Source : Etude par l’université de Bâle du registre national SSR (réalisée en 2019)

 

L’étude par l’université de Bâle du registre national SSR compare l’évolution des patients-es trois mois après leur AVC. Après une intervention et une rééducation neurologique à l’Hôpital de Nyon (HNY), plus de 76% des patients-es n’ont plus aucun symptôme ou un léger handicap (niveaux 0 à 2). La moyenne des hôpitaux suisses certifiés dans la gestion de l’AVC dépasse elle juste 70%.

 

Des progrès considérables ces quinze dernières années

Depuis 2015, plus de 1 000 patients-es ont été pris en charge par l’Unité Neurovasculaire du GHOL. Nos médecins neurologues (Dre Loraine Fisch, Drs Julien Niederhaüser & Guillermo Toledo) traitent au quotidien les principales maladies neurovasculaires. La certification de l’Hôpital de Nyon comme Stroke Unit obtenue en 2016 et renouvelée en 2019 atteste d’une qualité certaine de prise en charge aigue des AVC/AIT.

 

Entre 2003 et 2015, les progrès dans ce domaine ont permis d’améliorer nettement le rétablissement suite à un accident vasculaire cérébral. Grâce à la prise en charge en Stroke Unit, les traitements de thrombolyse et thrombectomie mécanique, le-la patient-e a désormais quatre fois plus de chances de regagner en autonomie pendant sa rééducation.

 

Pour prévenir l’accident cardio-vasculaire, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) préconise une activité physique modérée (marche rapide) d’une durée de 45 minutes au moins trois fois par semaine. D’autres facteurs permettent aussi de limiter le risque au quotidien. Vous pouvez également estimer votre risque d’AVC à 5-10 ans grâce à l’application StrokeRiskometer.